Follow us:
Address 18 Litera A, Bolshoy Prospect Petrogradskaya Side, Business Centre “Dom Kolobovykh” office № 219, 197198 Saint- Petersburg, Russia
Tel./Fax +7 (812) 363-03-68
E-Mail

shoreexcursions@redoctober.ru

Moscou

Le Kremlin

Le Kremlin est le cœur de Moscou, la plus ancienne et la plus caractéristique partie de la capitale russe. Dupuis les siècles, le Kremlin de Moscou est le témoin de fameux et tragiques événements de l’histoire russe. Aujourd’hui le Kremlin est le symbole de l’ancien et de nouveau pouvoir. Le Kremlin est l’ensemble de fortifications, d’édifices civils et religieux. Aujourd’hui le Siège du Président de la Fédération Russe, de nombreux anciens monuments d’une grande importance artistique et historique se trouvent dans l’enceinte du Kremlin de Moscou entre eux les palais et les églises.

Le Palais des Armures

Le Palais des Armures était jadis un ensemble d’ateliers qui fabriquaient les armes et les armures pour les défenseurs du Kremlin adjoints, par la suite, des ateliers d’orfèvrerie. L’édifice qui l’abrite à présent a été construit par l’architecte Constantin Thon en 1844-1851. Le Palais des Armures du Kremlin, le premier musée de Russie, rassemble des collections d’une valeur inestimable illustrant les arts somptuaires et la civilisation matérielle du pays. Les trésors de ses collections montrent les œuvres d’orfèvrerie russe sorties des ateliers d’orfèvrerie du Kremlin et les cadeaux diplomatiques. Dans le musée se trouvent des insignes d’une distinction honorifique, des bijoux en or et en argent, des habits d’apparat des tsars, des couronnes, des globes, des vaisselles, des vases sacrés, des œufs de Fabergé, des carrosses et des harnais d’apparat.

La Cathédrale de l’Annonciation

Au sud-ouest de la Place des Cathédrales se trouve la majestueuse Cathédrale de l’Annonciation couronnée de neuf coupoles dorées. Des artistes de Pskov y ont construit une église à trois coupoles en 1484-1489 comme une église familiale des Grands-Princes de Moscou où les cérémonies de leurs mariages et de leurs baptêmes étaient célébrées.

L’architecture de la cathédrale marie parfaitement bien les meilleures traditions de l’architecture de Moscou et de Pskov. Assez longtemps elle jouait le rôle de la cathédrale principale pour les grands-princes de Moscou. A l’intérieur, le sol est recouvert de jaspe de l’Oural et les murs et les coupoles sont décorés des fresques de Théodose, fils du Maître Denis. La composition générale de la magnifique iconostase est attribuée au Maître Théophane le Grec, ses quelques icônes sont peintes par Andreï Roublev, un des artistes le plus connu de cette époque-là.

La Cathédrale de l’Assomption

La Cathédrale de l’Assomption, grande-mère de toutes les églises du Kremlin, est la plus ancienne et la plus grandes cathédrales entre elles. Construite en 1475-1479 par l’architecte italien Aristote Fioravanti. Premier sanctuaire de la Russie ancienne, la cathédrale de l’Assomption était également le premier édifice public : c’est là qu’on donnait lecture des actes du souberain, les princes d’apanage y prêtaient serment au grand-prince, c’est là que les tsars étaient couronnés et, plus tard, les empereurs sacrés. En 1918 le dernier office du Pâsques a eu lieu dans la cathédrale, puis elle a été fermée au culte. Dupuis 1990 elle est réouverte au culte.

La Cathédrale de l’Archange Saint Michel

La Cathédrale de l’Archange Saint Michel à cinq coupoles  est la plus récente entre les grandes églises de la Place des Cathédrales du Kremlin. Elle est devenue le sanctuaire des grands-princes de Moscovia – parmi eux, Ivan IV le Terrible et ses fils et Pierre II, le représentant unique de la dynastie des Romanov. La cathédrale a été construite par l’architecte italien Alevisio Novi en 1505-1508. L’architecte est resté fidèle aux traditions de l’architecture russe d’une église à cinq coupoles, mais il a décoré les façades en style Renaissance italienne, s’inspirant de l’architecture des palais vénitiens.

L’église de la Déposition de la Robe de Notre-Dame

Cette petite église à une coupole a été construite par des architectes pskoviens en 1484- 1485. Elle était destinée à servir de chapelle privée aux métropolites de Moscou, puis aux patriarches. L’iconostase d’une grande valeur artistique a été exécutée en 1627 par un groupe de maîtres russes sous la direction du peintre Istomine.

Le Musée central Lénine

Le musée est ouvert en Mai, 1924, comme succursale de l’Institut V.I.Lénine. Depuis 1936 il s’appelle le Musée Central V.I.Lénine. Les 34 salles renferment 12 500 pièces d’exposition. Ce sont les photographies, photocopies des manuscrits de Lénine, des documents relatifs à l’histoire du Parti, des journaux et revues auxquels collaborait Lénine ou qui publiaient ses articles, les premières éditions de ses œuvres. À côté de ces documents sont exposées des œuvres de peintre et de sculpteurs soviétiques qui incarnent l’image de Lénine et aussi des cadeaux offerts à Lénine par des travailleurs de l’URSS et d’autres pays.

La Cathédrale St Basile le Bienheureux

La construction de la fameuse cathédrale St Basile le Bienheureux a été commencé en 1555 sur l’ordre d’Ivan le Terrible et achevée en 1561 sur la Place Rouge pour commémorer la capture de la ville de Kazan pendant son règne.

La cathédrale St. Basile le Bienheureux est un hymne à la joie transposé dans la pierre. La chronique mentionne les noms des architectes de l’un des plus beaux monuments de l’art orthodoxe : ce sont Posnik et Barma.

Devant la cathédrale s’élève un monument aux héros de la lutte contre l’intervention polono-lituanienne du début du XVIIème siècle. Ce premier monument civil de Moscou est  une œuvre du sculpteur Ivan Martos (1818). Une inscription est gravée sur le socle : « Au citoyen Minine et au prince Pojarski, la Russie reconnaissante. An 1818. ». C’est un monument pathétique à la lutte pour l’indépendance de la Patrie.

 Vorobyevi Gory (les Collines des Moineaux)

Les Collines des Moineaux offrent une vue superbe sur la ville et le fleuve. Le point le plus haut se trouve à 75 m au-dessus de la Moscova. Aux heures sombres de l’histoire, les Collines des moineaux ont été un refuge, un observatoire ou un point stratégique : Ivan le Terrible s’y est refugié lors de l’incendie qui a détruit Moscou en 1547 ; Napoléon y a suivi le déroulement des opérations avant de pénétrer, le 14 septembre 1812, dans la ville ; d’ici, l’artillerie rouge a bombardé le kremlin, en 1917. L’imposante Université Lomonossov (MGU) couronne les Collines des Moineaux.

Le musée-panorama de la bataille de Borodino

Le musée a été inauguré en 1962 à l’occasion du 150 anniversaire de la Guerre patriotique de 1812. On y voit la toile peinte en 1912 par le peintre Franz Roubo dont la taille est gigantesque : 115 m de long pour une hauteur de 15 m. Dans les salles du musée sont exposés tableaux, sculptures, gravures et dessins illustrant la bataille de Borodino qui a eu lieu le 07 septembre 1812. 250 000 soldats y ont participé, 67 000 sont morts. Dans sa campagne de Russie Napoléon attachait la plus grande importance à la prise de Moscou. C’est à Moscou que devait se concentrer la résistance. Les milices populaires formées en 1812 ont été conduites par Mikhaïl Koutouzov, bientôt nommé commandant suprême de l’armée russe. La bataille de Borodino a prédérminé l’effondrement des plans de conquête de Napoléon. Le musée-panorama se trouve dans l’avenue Koutouzov. Au bout de cette avenue s’élève l’Arc de Triomphe de 28m de haut (1827-1834, architecte Beauvais, sculpteurs Vitali et Timofeïev) érigé en l’honneur de la victoire sur Napoléon.

Le Couvent Novodévitchi

Le Couvent Novodévitchi occupe une place très particulière dans l’histoire russe. Il a été fondé en 1524 pour commémorer le retour au sein de la Moscovie de l’ancienne ville russe de Smolensk, occupée au début du XVème siècle par la Grande-principauté de Lituanie. Il servait de la porte d’apparat de la capitale et du lieu d’enfermement des femmes de tsars, de princes et de boyards entre elles Sophie, demi-sœur de Pierre le Grand y a été enfermée pour sa tentative ,anquée d’évincer Pierre du trône. Aujourd’hui il est un des plus beaux ensembles monastiques en Russie.

La Cathédrale Saint Sauveur

La Cathédrale Saint Sauveur est située au centre de Moscou sur un quai de la rivière Moscva. Sa construction a duré 44 ans et elle a été inaugurée en 1883. Détruite en 1931 sur ordre du gouvernement soviétique, elle a été reconstruite en 1990 et consacrée en 2000. Elle est la plus grande des cathédrales orthodoxes russes.

 Le Musée d’Histoire

Le Musée d’Histoire, un des plus ancien de Moscou, est situé sur la Place Rouge, dans un édifice construit en 1878-1883 par l’architecte Sherwood, dans le style néo-russe. Ses expositions ont été ouverts au public en 1883.

Le musée possède la plus grande collection de monuments de l’histoire du pays, depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours : 4,5 millions pièces d’exposition. On peut y trouver des collections archéologiques et numismatiques de renommée mondiale, les plus riches de la Russie, des collections de manuscrits et de lives anciens, d’armes russes, orientales et occidentales, d’étoffes et de costumes russes, de peintures, d’art graphique, de sculptures.

Le Musée d’Histoire de Moscou

Le Musée d’Histoire de Moscou est un des plus anciens musées de la ville. Ses collections porviennent de l’exposition dans le pavillon "Moscou" lors la Foire de tous les artisants indistruels à Nizhny Novgorod en 1896. Le Gouvernement de Moscou montrait ses progrès dans les domaines d’approvisionnement de la ville, de la santé publique et des normes sanitaires de la ville, d’éducation publique, de charité. Cette année-là grâce à la Manucipalité de Moscou (la Douma) le Musée était ouvert dans la Tour Krestovsky.

Le Musée changeait souvent de son nom et de son siège lors de cent ans de son histoire. En 1921 le Musée s’appelait le Musée Municipal de Moscou et se trouvait dans la Tour Sukharevskaya, un monument rennové du XVIIème siècle. Selon le Plan de la Reconstruction de Moscou mis en cours en 1935 le nom et les expositions du musée étaient changés. À cette époque-là il s’appelle le Musée d’Histoire et de Reconstruction de Moscou. Le musée a déménagé dans l’église Saint Jean le Théologien, où il se trouve à présent. Depuis 1987 le Musée s’appelle le Musée d’Histoire de Moscou.

Le Musée d’Hisoire contemporaine de la Russie

Le Musée d’Histoire contemporaine de la Russie est le plus grand musée du monde dont les collections sont consacrées à l’histoire moderne. Il est né en Mars 1917, juste après la chute de monarchie. Aujourd’hui le Musée possède environ 2 million pièces d’exposition qui illustrent tous les moments cruciaux et tous les événements qui ont marqué la société russe et l’État lors de ces derniers 150 ans. Dans le Musée il y a les expositions sur le règne de trois derniers empereur russes, sur les chefs d’État et des Partis politiques, sur l’histoire et la doctrine des partis politiques et sur les mouvements publiques, sur la vie et l’activité des scientifiques et des hommes de culture les plus célèbres; sur la vie quotidienne et les coutumes du peuple.

 Les collections du Musée s’enrichit en permanence grâce aux événements récents qui ont lieu en Russie.

Le Musée de la Grande Guerre Patriotique 1941-1945

Il est dédié à la Grande Guerre Patriotique. Le musée est inauguré en 1995 à l’occasion du 50ème anniversaire de la Victoire. Au rez-de chaussée se trouve un panorama d’une bataille. Immédiatement à l’entrée il y a un escalier qui mène à la Salle de la Gloire, salle austère et solennelle. Puis il y a des expositions au sujet de différentes batailles en cours de cette guerre-là.

La Galerie Tretyakov

Le musée a été fondé en 1856 par Pavel Tretyakov, négociant et mécène russe. Aujourd’hui  le musée a la plus grande collection de peinture russe. Vous visiterez l’exposition des icônes et de la peinture des XVIIIème et XIXème siècles. Vous aurez l’opportunité d’apprécier les chefs-d’oeuvres des peintres tels que Andrey Rublev qui peignait les icônes, le mondialement connu Ilya Repin, Vasiliy Surikov, les paysages de Isaac Levitan, Alexey Savrasov, le peintre maritime Ivan Ayvazovskiy, le portraitiste Fiodor Rokotov, Ivan Kramskoy et bien d’autres encore...

La Galerie Tretyakov à Krymsky Val

L’évolution de l’Art Russe du XXème siècle, de l’avant-garde des années 1900 à la peinture des années 1980-1990, est présentée dans un nouvel édifice de la Galerie Tretyakov à Krymsky Val. Les artistes de nouveaux courants artistiques, de l’expressionisme et réalisme au réalisme socialiste qui était le style officiel de l’époque totalitaire des années 1930-1950. L’art non-conformiste des années 1960-1970, connu comme "La seconde vague de l’avant-garde russe " est aussi exposé. Une collection spéciale de nouvelles tendances dans l’art contemporain complète l’exposition.

Le Musée d’ Art Russe Ancien Andréi Roublev

L’inauguration du Musée d’art russe ancien Andréi Roublev a été un véritable hommage rendu à la mémoire de cet artiste de génie en 1960 à l’occasion du 600ème anniversaire d’ Andréi Roublev.

Le musée est installé dans les édifices de l’ancien monastère Saint-Andronic, du nom du premier supérieur du monastère, qui a été construit, comme la plupart des monastères moscovites, pour protéger la ville et surtout le Kremlin contre les envahisseurs au XIVème siècle.

Les collections du musée sont riches et permettent aux collaborateurs du musées de rassembler, restaurer, populariser et étudier les icônes. C’est le seul organisme du pays spécialisé dans l’art de l’ancienne Russie.

Le Musée de l’art moderne de Moscou

Une statue magnifique due au sculpteur Tsereteli, représentant de l’art contemporain moscovite et self-promoteur, introduit l’art contemporain de Moscou dans la cour du musée. Lors de la visite vous faites un voyage surprenant à travers les différentes époques de l’Art Russe : des peintres ambulants du XIXème siècle à l’avant-garde du XXème siècle de Malevich, Kandinsky, Niko Pirosmani, Natalia Goncharova, aussi bien la peinture des peintres contemporains. Le musée est installé dans un ancien hotel particulier restauré.

Le musée « L’atelier Bourganov»

C’est le premier atelier le plus connu d’Alexandre Bourganov (1935 -), un des célèbres sculpteurs contemporains de Russie. Ces œuvres sont connues dans les capitales européennes. Dans la cour du musée elles vous entourent partout. C’est une sorte du musée à ciel ouvet. Dans son atelier il y a une exposition de la peinture. 

Kolomenskoye

Kolomenskoye a été fondé au XIVème siècle  et et  est  devenu la résidence d’été de la famille royale russe au XVIème siècle.  Vous visiterez ses églises, ses musées et admirerez les traditionnelles maisons russes entourées de beaux paysages.

Kuskovo

Le beau jardin de Kuskovo est un des plus anciens à Moscou. Pierre le Grand a offert le terrain actuel au général Cheremetev en 1715. Aujourd’hui le palais et le jardin sont restaurés et donnent une idée de l’architecture et de l’art jardinier du XVIIIème siècle.

Tsaritsino

Tsaritsino est un ensemble du palias et du jardin qui se trouve au sud-est de Moscou. Il est un bel exemple du style néogothique. Au XVIIème siècle ce domaine appartenait à la famille des boyards Streshnevs, une famille noble, puis dès 1712 à la famille des princes Kantemir. Plus tard au XVIIIème siècle l’impératrice Catherine II l’a acquis sur son propre compte. Elle en a fait une des ses résidences d’été. L’ensemble comprend le Grand Palais et le Petit qui sont reliés par une galerie avec des arcades, et les Grandes Écuries. Les étangs ajoutent du charme à l’ensemble du palais. Près d’eux se trouve le Théâtre d’Opéra où les concerts ont lieu régulièrement.

Serguiyev Posad

Ce monastère est le centre spirituel de la Russie, le siège du Patriarche des orthodoxes russes. Le monastère de la St Trinité et de St Serge a été fondé par St Serge de Radonezh en 1337. Aux 15ème et 19ème  siècles les églises en pierre et autres constructions de styles différents sont apparues au monastère. Les icônes, les fresques, les œuvres d’art appliqué faites par les artistes connus de la Russie y sont rassemblées

Musée Bulgakov

Selon une légende populaire de Moscou c’est ici que Bulgakov, auteur du « Maître et Marguerite » a vecu et a écrit son fameux roman. Aujourd’hui il est un des lieux des réunions des artistes russes et il fonctionne comme musée. 

Musée Tchekhov

Tchekhov est toujours renommé même à l’époque soviétique. Son musée s’ouvre en 1954 à l’occasion du 50ème anniversaire de la mort de l’écrivain. En 2003 il est restauré. Tous les objets sont authentiques et rappellent sa présence. L’écrivain est parti pour l’île de Sakhaline de cette maison. Son voyage a duré trois mois pour y arriver. Dans cette maison il a vecu avec sa mère, son frère Michel et sa sœur Maria. Ici il recevait ses patients. Sur la porte d’entrée, on peut lire sur une plaque métalique « Docteur A.P. Tchekhov». Tchaikovsky, grand compositeur russe, Lévitan, peintre, Korolenko, écrivain, Guiliarovski, « roi des reporters moscovites » entre beaucoup autres venaient le voir dans sa maison. Dans le musée se trouve une exposition qui illustre sa vie privée et professionnelle.

Musée Maïakovski

Le Musée Maïakovski est ouvert dans la maison où le poète a vecu de 1919 à 1930. C’est aussi le plus grand dépôt de son héritage littéraire et artistique. On peut voir dans ses salles 2 000 pièces d’exposition : manuscrits, dessins, esquisses de décors de théâtres, affiches, livres, effets personnels. Maïakovski était un homme infiniment doué : poète novateur, peintre, dramaturge, acteur, personnalité publique.

Musée Léon Tolstoï

La maison de Khamovniki était une propriété urbaine avec jardin, dont l’aspect reste intact jusqu’à nos jours. La même manufacture se dresse en face, de part et d’autre du portail, des bornes de pierre auxquelles on attachait les chevaux, la même palissade de chêne, les mêmes portillons des deux côtés du portail. Les peintres Gay et Répine, le poète Fet étaient des familiers. Les écrivains Grigorovitch, Tchekov, Gorki y venait souvent.

Le Jardin Botanique

360 ha du Jardin Botanique appartiennent à l’Académie des Sciences. On peut l’admirer toutes les saisons. En automne le jardin est particulièrement beau recouvert des feuilles multicolors. Il y a une opportunité de visiter le jardin japonais à condition de payer un petit supplément. Au printemps on peut voir les roses fleuries, il y en a des millier d’espèces. En hiver quand les couronnes des chênes sont couvertes de neige on peut faire de belles promenades au dendrarium. Si vous cherchez les paysages d’hiver vous pouvez en profitez se promenant entre les plantes tropicales dans une serre du jardin botanique qui est ouverte toute l’année.  

Le Musée de la Guerre froide (ZKP Taganski)

Le Musée de la Guerre froide est unique musée dédié à une importante période dans l’histoire de l’humanité. Les collections du musée vous transfèrent à la période de 50 ans en arrière des relations politiques entre l’Union Soviétique et les États-Unis quand l’Univers vivait sous la peur de la guerre nucléaire. Le musée représente un blockhaus nucléaire construit en 1951 selon l’ordre de Staline. La technologie de sa construction était la même que celle d’une station du métro de Moscou. Un fait amusant qu’il y a un blockhaus pareille au centre ville, sous la Place Taganskaya.

Le musée est péctaculaire et peu commun. Parmi les pièces exposées on y trouve les vielles stations-radios, les protections des atttaques chimiques, les masques oxygènes beaucoup autres moyens de protection nucléaire. Avant de commencer la visite à chaque visiteur on lui remet le laisser-passer rouge du Conseille du Ministère de Défense avec sa photo à  masque oxygène et avec son nom.

Le Musée polytechnique

Le musée énorme représente un panorama de l’évolution de la science et de la technique de toutes les époques. Les matériaux de l’Exposition polytechnique panrusse qui a coïncidé avec le bicentenaire de Pierre le Grand (1872), ont composé le noyau du futur musée qui doit sa création à la Société des amateurs de sciences natirelles, d’anthropologie et d’ethnographie fondée sous l’égide de l’Université de Moscou. Dans ces collections on peut trouver les pièces qui sont devenues rares. Ce sont des premiers postes de télévision, de radio, les bulbes éléctriques et les montres, les caméras Zenit, les phonographes, les photos originales de Thomas Edison et les projecteurs de Pathe, les modèles de four Martin, les modèles des centrales nucléaires et des produits alimentaires pour l’espace qu’il y avait 50 ans, la version soviétique des écouteurs Sony Walkman et du clavier Yamaha, un des plus anciens ordinateurs au monde qui date des années 1950avec le premier Apple Mac et robo-guide des années 1970.

Le Musée de l’astronautique

Le Musée de l’astronautique est aménagé dans le stylobate de l’Obélisque en l’honneur des Conquérants du Cosmos. Vous verrez les reliques historiques de l’ère cosmique de l’humanité : le premier satellite artificiel de la Terre, le vaisseau « Vostok » à bord duquel Youri Gagarine a accompli son vol légendaire de 108 min autour de la Terre, les scaphandres des pionniers de l’Espace, l’appareil parachuté du vaisseau «  «Soyouz-37», une réplique du sas du vaisseau « Voskhod-2 » par lequel Alexéi Léonov a accompli la première sortie dans l’Espace, des répliques technologiques des stations interplanétaires qui ont exploré la Lune, Vénus et Mars, du « Lunik-1 », la chenillette lunaire qui a transmis à la Terre plus de 200 panoramas et plus de 20 000 clichés de la Lune.

Le Musée des poupées

L’art de fabriquer les poupées en Russie, Allemagne, Angleterre pendant les derniers deux cents ans est bien représenté dans ce musée. Dans deux salles du musées vous trouvez une armée des poupées en cire, en plastic, en tissu. On peut voir ici les poupées japonaises dans leur temples Shinto et les poupées suédoises avec la tête à trois faces.


© 2000-2011, Red October Company.
All rights reserved. Privacy Policy.
De Nous | Produits et services | Nos offres Croisière | Nos dernières offres | Hôtels | Nos destinations et visites | Questions Fréquente | Nos clients nous parlent | Contact
pic
pic
pic
Российский рубль Российский рубль валюта России
(GBP)//-//
(EUR)//-//
(USD)//-//

YOU HAVE A DREAM - WE ARE HERE FOR YOU TO MAKE IT ALL A REALITY !

?>